skip to Main Content

Quelles seront les tendances packaging 2020

D’ici 2022, le marché mondial de l’emballage devrait atteindre 980 milliards de dollars US, selon Smithers Pira. Or, comme toutes les industries, celle du packaging connaît des évolutions intéressantes année après année, accompagnées d’enjeux toujours plus importants. Avec la montée en puissance des préoccupations écologiques, comment satisfaire les besoins de ses clients tout en prenant en compte la dimension sociétale autour du packaging ? Sacré challenge pour les industriels. Alors on innove, on invente des alternatives, on tente de changer l’aspect technique de son pack, tout en assurant la protection de son produit. Résultat : en 2020, des tendances s’affirment et font bouger le marché de l’emballage.

Les packagings d’origine naturelle et/ou biodégradables

Sachets biodégradables Swisspac

Selon Pro Carton, 75% des consommateurs concernés par les problématiques environnementales privilégient l’aspect recyclable de leurs emballages. De plus, ils s’intéressent également à l’origine des matériaux de fabrication du packaging. Des questions récurrentes les interpellent. Quelle est la composition de mon emballage ? Est-il écoresponsable ? Et leurs questionnements ne sont pas près de s’arrêter de sitôt.

En réponse, les industriels décident désormais de se diriger vers des packagings dont l’origine est retraçable. Certaines entreprises privilégient également des emballages réutilisables par les consommateurs, comme par exemple des petits sachets en tissu, des coffrets ou des boîtes. Cette option a pour but de donner une seconde vie aux emballages et ainsi d’éviter l’effet pack à usage unique.

Un packaging est biodégradable si 90% de ses composants se détériorent en moins de six mois. Certaines matières issues de l’agriculture servent ainsi à la conception de packaging d’origine naturelle. Ainsi, l’amidon de maïs ou la pulpe de canne vont permettre de fabriquer des emballages biosourcés. Attention à faire la différence entre élément biodégradable et compostable. Un emballage compostable se dégrade en moins de trois mois et est destiné au compostage domestique ou industriel. Par ailleurs, les industriels utilisent également d’autres matériaux naturels comme le bois de pin ou le bambou pour trouver des alternatives au plastique ou aux autres composants non biodégradables.

Autrement dit, toutes ces alternatives séduisent parce qu’elles se rapprochent de plus en plus de ce que recherchent les acheteurs : c’est-à-dire un mode de consommation davantage éthique et responsable. De plus, les réglementations européennes prévoient une période de transition vers la fabrication d’emballages écoresponsables et incitent les industriels à repenser leur pack. Il faut savoir que 8 millions de tonnes de PET se déversent chaque année dans les océans et que d’ici 2050, le nombre de plastique dépassera celui des poissons. En fin de compte, il est désormais temps de se tourner vers les emballages plus « verts ». Le développement des packagings d’origine naturelle implique de grands changements au sein de l’industrie et permet d’élargir le champ des possibles des petites comme des grandes entreprises.   

L’importance du recyclage dans la conception packaging

La marque de produits de beauté pour homme Wise mise sur des packagings naturels et recyclables.

Lorsqu’on pense à la fabrication d’un emballage, il est nécessaire de prendre en compte l’ensemble des étapes de production, c’est-à-dire l’impression, le collage et toutes les autres finitions. Cependant, on ne pense peut-être pas assez au cycle de vie complet de l’emballage. Qu’arrive-t-il à celui-ci une fois que le consommateur n’en a plus besoin ? 

Selon un sondage de Pro Carton, près de 60% des personnes interrogées déclarent changer de marque pour des questions écologiques ou de recyclabilité. De quoi se questionner fortement sur les attentes réelles des consommateurs : à savoir un emballage totalement recyclable.

Aussi, on note l’apparition de centres de recyclage uniquement dédiés au plastique et au papier désencré. En conséquence, les entreprises sont nombreuses à repenser leur packaging afin de les rendre plus facile à trier et à recycler. C’est une prise de position attendue et qui permet aux marques de gagner en valeur ajoutée.  

Des packagings E-commerce de plus en plus optimisés

Intérieur des boîtes Bon Appétit Box

En 2018, le CA du E-commerce français s’élevait à 92,6 milliards d’euros selon la FEVAD. Cette donnée nous pousse à nous pencher sur les changements que cela implique pour les entreprises en matière de packaging. Or, qui dit E-commerce, dit achat en ligne et donc envoi de colis. Or, comme nous l’avions spécifié dans un de nos derniers articles, 10% des colis commandés par Internet sont livrés en mauvais état. C’est une problématique que les acheteurs ne rencontreraient pas en retail et qui incite donc les entreprises à repenser leur conditionnement produit.

Objectif simple : assurer la rapidité du transport, la sécurité du produit et la satisfaction client. En somme, cela passe par le renforcement des matériaux choisis pour optimiser la protection du colis. Ainsi, certaines entreprises se tournent par exemple vers le carton ondulé. Il s’agit d’un matériau composé d’une ou plusieurs feuilles de papiers cannelé collées entre des feuilles cartonnées. Recyclable, léger et résistant, ce type de carton offre de nombreux avantages de transport et de conservation.

Cartons ondulés de Ballet Europe

A priori, le conditionnement doit être pensé de façon à éviter tout risque de casse ou de dégradation. De plus, réfléchir aux besoins packaging spécifiques à votre produit pourrait permettre de supprimer certains de ses éléments s’avérant inutile à sa protection.

En effet, rejoignant les solutions vers la transition écologique, la réduction du suremballage est une tendance qui se développe de plus en plus. Elle oblige à repenser totalement la conception de l’emballage. Pourquoi ne pas adapter votre emballage au retail et au E-commerce en mettant au point un packaging phygital (contraction de physique et digital) performant ? En se tournant vers cette stratégie, on adapte nos emballages aux deux différents canaux de distribution. Finalement, on gagne du temps et on reste performant.

Simplification et adaptation des emballages

Coffrets simples et design des montres objest

De grandes marques décident également de réduire le poids des emballages primaires de produits destinés à la grande consommation. Cela leur permet de réduire le gaspillage et les coûts de production. D’autres entreprises vont également plus loin en adaptant leurs packagings aux spécificités locales. Selon les points de vente, les produits ne seront pas conditionnés de la même manière surtout s’ils sont destinés à être transportés sur de longues distances puisqu’ils nécessiteront plus de protection. Cela nécessite une réflexion logistique approfondie mais, sur le long terme, peut permettre de gagner en temps et de réduire la production d’emballage.    

La simplification passe par celle des étiquettes et des informations sur les emballages. Ainsi, on évite d’exposer peu ou trop d’informations pour mettre en avant celles qui demeurent essentielles. Objectif : faciliter la décision d’achat en aidant les consommateurs à capter les infos clés du produit.  

Minimalisme semble être l’adjectif qui qualifie le mieux l’objectif de certaines entreprises pour leur conception pack. Il a pour avantage de mettre en valeur l’aspect brut et essentiel du produit en ne détournant pas l’intérêt du consommateur. Attention à bien doser la simplification de votre packaging ! Le blanding, c’est-à-dire, la volonté de simplifier son identité visuelle, peut également avoir des effets négatifs sur vos ventes, surtout si cela change totalement l’aspect de vos emballages. En effet, vos clients pourraient ne pas apprécier un changement trop brutal de votre image de marque. Néanmoins, notons que cette tendance marche chez les marques éthiques, équitables ou écolos ; parce qu’elle met en avant les aspects essentiels, simples, voire naturels de leurs produits.

Les emballages intelligents et connectés


Pack intelligent, source : IOTextra

De plus, certaines entreprises se positionnent sur des stratégies packs tournées vers la transparence et l’éthique de leur marque. Elles vont avoir recours à l’élaboration de packagings intelligents. Ceux-ci détiennent une fonction informative et doivent permettre une plus grande conservation des produits.  

Les changements de mode de vie des consommateurs poussent également les marques à améliorer l’expérience client et à « digitaliser » leur packaging. Par exemple, elles vont rajouter des puces fraîcheur, permettre une meilleure traçabilité des produits ou fixer des QR-codes, etc. Leur but :  se conformer aux évolutions technologiques actuelles et innover sue marché de l’emballage.

Qui plus est, les marques misent également sur la customisation packaging pour promouvoir certains de leurs produits. De plus, recherchant une connectivité plus importante avec les consommateurs, elles récoltent des données afin d’individualiser leurs offres, toujours dans l’idée d’améliorer l’expérience client. L’emballage devient pour les entreprises un nouveau canal de communication grâce auquel leurs cibles peuvent en apprendre plus sur le produit.  

En définitive, tous ces facteurs nous donnent la possibilité de dessiner les contours de nouvelles tendances packaging. Celles-ci impliquent de reconsidérer son emballage pour se conformer davantage aux attentes des consommateurs. Désormais biodégradable, connecté, simplifié ou adapté au E-commerce, il n’a toutefois pas fini de nous surprendre. Maintenant, à vous de décider quelle stratégie s’adapterait le mieux à votre packaging !

Source : blog.packitoo.com

Back To Top