skip to Main Content

Les aromates, la nature nous offre tous les goûts

Plantes-et-herbes-aromatiques

Les herbes aromatiques sont de véritables cadeaux de la nature, aux nombreux bienfaits organoleptiques et santé. Vous verrez, parfumer ses plats fait vraiment la différence !

8 herbes aromatiques incontournables, véritables cadeaux de la nature pour vos papilles

1 – Basilic

Si vous pensez que le basilic ce n’est pas pour vous, je vous conseille de lui laisser une seconde chance. En effet, il enjolive n’importe quel plat un peu fade fait avec des restes et/ou à la dernière minute. Pour les plus aventureux, il s’utilise même dans de nombreux cocktails. Cette plante condimentaire utilisée dans le célébrissime pesto vert, est riche en fer et en vitamine K. C’est un bon antioxydant et antibactérien.

2 – Ciboulette

Son goût agréable, subtile et frais, et son intense couleur verte en font incontestablement une des stars des herbes aromatiques. On l’utilise aussi bien dans des recettes froides (salades, crudités…), que chaudes (pour parfumer une omelette, une quiche, une soupe…). La ciboulette est une herbe condimentaire que l’on retrouve notamment dans la célèbre sauce tartare, dans les marinades ou en papillotes. C’est une excellente source de vitamines, de calcium et sodium, de phosphore et de fer.

3 – Thym

Le thym est l’une des premières herbes aromatiques avec le basilic qui nous vient naturellement à l’esprit quand on nous parle d’aromates. Son odeur et son arôme si particuliers en font un exhausteur de goût de choix pour sublimer un plat italien ou une purée de pommes de terre par exemple. Naturellement riche en vitamines, il était considéré par les grecs comme une vraie source de courage dans l’antiquité.

4 – Menthe poivrée

C’est vrai que l’on a plutôt l’habitude de la retrouvée en thé… Pourtant la menthe poivrée apporte un vent de fraîcheur épicée à des soupes, des salades vertes ou composées. Grâce notamment à son arôme délicat et parfumé qui sublime de nombreux plats… à condition d’aimer la menthe. 😉

5 -Stevia

Non, la stevia n’est pas juste une petite poudre blanche qui remplace le sucre ! C’est une vraie plante qui produit la plus douce des herbes aromatiques. Plutôt que d’utiliser ce substitut un peu chimique en magasin, jetez quelques feuilles hachées de stevia dans vos recettes de pâtisserie ou vos recettes sucrées/salées pour sucrer vos préparations sans les rendre calorique !

6 – Romarin

C’est l’herbe aromatique qui rappelle la Provence et le bruit des cigales. Elle se caractérise par un très large éventail d’utilisations culinaires diverses et variées : viandes, poissons, plats, mais aussi limonades, jus détox, crèmes glacées… Le romarin est un très bon moyen de parfumer et de décorer une recette classique.

7 – Origan

L’origan est l’herbe aromatique de la cuisine italienne et portugaise. On a l’habitude de le retrouver dans certains plats traditionnels comme la pizza ou les spaghettis bolognaises, ou des sauces à base de tomates. Cet aromate a de grandes qualités nutritives : riche en fer, en calcium, en manganèse et en vitamines, il a de nombreuses vertus antioxydantes, anti-inflammatoires et antiseptiques.

8 – Aneth

Tout comme le romarin, l’utilisation de l’aneth est très large : viandes, poissons, légumes, plats chauds ou froids… Son goût fort, parfumé et anisé rappelle celui du fenouil. Riche en sodium et en souffre, c’est lui aussi un excellent antioxydant.

Sources : pretapousser.fr

Les herbes et plantes aromatiques à cultiver soit-même au balcon, terrasse et jardin

Les aromatiques habillent les balcons, les terrasses et gambadent dans les jardins. Indispensables dans nos bons petits plats du quotidien où elles déploient toutes leurs saveurs et leurs parfums, en nous titillant les narines avec plaisir. Il ne faut pas oublier qu’elles sont très présentes dans nos tisanes pour nous apporter du bien être à notre santé.
Les grandes tendances actuelles sont aux valeurs sures et à l’authentique. Les aromatiques nous rapprochent par leurs odeurs aux souvenirs de bons plats mitonnés par nos parents et nos grands parents.

• • •

Astuces & Conseils

Avant de planter, vérifiez que vos balconnières soient perforées pour évacuer l’excès d’eau. Des billes d’argiles placées dans le fond, seront les bienvenues car elles assurent un bon drainage.

  • Si vous avez un jardin, si vous souhaitez aménager un petit balcon, plantez les aromatiques au soleil. L’idéal, c’est que la cuisine ne soit pas trop éloignée.
  • Vous avez une terrasse ? Attention aux mélanges de vos aromatiques ; le romarin, le thym et la sauge craignent les excès d’eau. Le plein soleil est préférable, pour qu’elles dégagent le maximum d’odeur. Le persil, l’estragon et la menthe aiment la mi-ombre, un sol frais et riche. Toutefois, elles acceptent le plein soleil si la terre n’a pas trop tendance à se dessécher.
  • Le balcon va se faire un plaisir d’accueillir dans ses jardinières les aromatiques. Pleine d’idées pour vos jardinières et prêtes à l’emploi, dès que l’envie de cuisiner vous assaille. Pour rajouter des saveurs de la garrigue, il suffit de couper, cuisiner et savourer. Par contre, introduisez les plantes de même exigence dans la même jardinière. Vous aurez un résultat durable et vous en profiterez le plus longtemps possible.

Sources : medium.com

• • •

Où poussent les plantes aromatiques ?

Les plantes aromatiques poussent dans de nombreuses régions du monde, tant dans les climats tempérés que tropicaux. Même si elles sont originaires de certaines parties du monde, comme par exemple le gingembre qui est originaire d’Asie, il est tout à fait possible de les faire pousser dans des régions aux climats différents.
Par contre, certaines sont limitées à des régions bien spécifiques, comme la lavande qui pousse principalement en Provence.

Les plantes aromatiques peuvent être annuelles, bisannuelles, ou vivaces. Elles sont parfois représentées par des arbres, comme c’est le cas du laurier; parfois par des arbrisseaux, comme c’est le cas pour la lavande; parfois par des buissons, comme c’est le cas de l’origan, du thym, de la sauge ou de la marjolaine; ou parfois encore par des herbes, comme c’est le cas de la ciboulette.

Les plante aromatiques (principalement utilisées en cuisine) peuvent être subdivisées en plusieurs catégories :

  • les condiments ayant une origine végétale pour la grande majorité ; et parfois animale, comme les bouillons de volaille ou de bœuf. Toutefois, certaines espèces ne proviennent ni d’une plante, ni d’un animal, comme le sel.
  • les aromates proviennent de plantes et sont représentés, à titre d’exemple, par le curry, le cumin, l’anis, l’oseille, le clou de girofle ou même les cornichons.
  • les épices, dont on consomme les graines ou les racines, comme le gingembre, l’ail, l’aneth et le piment.
  • les fines herbes, utilisées pour assaisonner les plats et dont font partie le persil, la ciboulette, l’estragon et le cerfeuil
  • les herbes de Provence qui dégagent une odeur forte et puissante, telles que l’origan, le thym, la sauge ou la marjolaine.

Source : floralia-nature.com

Top 5 des plantes aromatiques étonnantes, comestibles et faciles à reconnaître

Savez-vous que certaines plantes sauvages sont comestibles ? Qu’elles poussent dans votre jardin, sur les bords d’un chemin ou dans la forêt, ces plantes existent depuis l’aube des temps. Et elles peuvent très bien finir dans nos assiettes. Encore faut-il savoir les reconnaître et connaître leur utilité et leurs propriétés. Nos grands-mères les connaissaient bien, elles qui les utilisaient pour les manger mais aussi se soigner.
Avant de vous lancer vous aussi, nous vous proposons ici une sélection de 5 plantes comestibles faciles à reconnaître autour de la maison.

1 – Les orties

C’est sans doute la plus connue de toutes les plantes sauvages comestibles et elle très facile à reconnaître. Il faut dire qu’elle nous est familière puisqu’elle côtoie l’homme depuis des millénaires. Le rôle de l’ortie est de nettoyer les sols. Il vaut donc mieux observer l’endroit où elle pousse car elle est aussi à l’aise dans une décharge que dans un jardin, à côté du tas de compost. L’ortie est riche en calcium, en fer et en vitamine C. Pour en bénéficier, vous pouvez en manger les têtes ou les feuilles. Le plus simple est de les cuisiner avec des pommes de terre, dans une tarte, une quiche, ou tout autre plat de ce genre. Mais vous pouvez aussi faire un beurre d’ortie. Pour cela, coupez les feuilles, lavez-les et laissez-les sécher. Ensuite, faites-les revenir dans du beurre fondu. Laissez refroidir et ajoutez des petits morceaux de beurre. Salez, mélangez jusqu’à en faire une pâte. Et voilà, votre beurre d’ortie est prêt ! Vous pouvez aussi essayer cette délicieuse recette du pesto d’orties. Et si vous faites sécher les feuilles, vous pouvez aussi vous préparer une tisane d’orties. À découvrir : Les 6 Bienfaits de l’Ortie Pour Votre Corps.

2 – Le trèfle

le trèfle est une plante comestible Tout le monde connaît le trèfle. On en trouve partout, parfois en abondance. Mais en avez-vous déjà goûté ? Eh bien, sachez que cette plante peut très bien être mangée en salade. Le trèfle est parfait pour accompagner une part de quiche, une tarte ou des tomates. Goûtez-en et je vous assure que vous allez adorer !

3 – Le pissenlit

C’est un grand classique riche en vitamines et minéraux. Le pissenlit fleurit de mars à novembre. Il peut être consommé sous de nombreuses formes. En effet, ses fleurs servent à faire du vin ou encore des confitures. Les racines et les feuilles, elles, se préparent en soupe, en salade ou en infusion. Tout comme les orties, elles peuvent aussi être préparées en beurre. Il suffit de suivre la même recette que pour les orties.

4 – L’ail des ours

On l’appelle aussi « ail sauvage ». Attention, l’ail des ours ressemble à du muguet. À ne pas confondre car le muguet est toxique. Pour éviter la confusion, sachez que l’ail des ours pousse sur des sols humides et qu’il sent l’ail. Tout se mange dans l’ail des ours : les fleurs, la tige, les boutons. Vous pouvez en faire un pesto ou une bonne soupe.

5 – La mélisse citronnée

Vous pouvez enrichir les saveurs d’une salade de fruits ou d’une salade verte en mettant quelques feuilles de mélisse citronnée. Et en faisant sécher les feuilles, vous pouvez faire d’excellentes tisanes et la préparer en infusion. Par contre, sachez qu’il est préférable de cueillir les feuilles de mélisse citronnée avant la floraison pour qu’elles aient encore plus de goût.

Source : comment-economiser.fr

• • •

Astuces & Conseils

Avant de vous lancer, voici les règles fondamentales de la cueillette

1 – Ne cueillir une plante pour la consommation que si l’on est certain de son identification.

2 – S’abstenir de cueillir les plantes :

  • proches de routes
  • aux alentours d’usines, décharges ou lieux pollués
  • dans des champs cultivés
  • malades
  • etc.

3 – S’informer sur les plantes et lieux protégés de votre région.

4 – Ne prendre que ce dont vous avez besoin, en privilégiant les plantes abondantes et communes. Pour la plupart des plantes, laisser au moins 2/3 des plantes de la zone pour permettre aux plantes de se reproduire et pour permettre à l’écosystème de garder son équilibre naturel. Ne prélever que la partie de la plante dont vous avez besoin.

5 – Penser à cueillir avant le passage des tondeuses et à passer après celui des élagueurs pour récupérer ce qui pourrait terminer à la décharge.

Sources : randonner-malin.com

———

Salades & Soupes bio, desserts & fruits, jus de fruits bio, Bar à Vin, Épicerie Fine, retrouvez tout l’univers gourmand d’Eddie’s Farm à la carte :

———

Back To Top